Pierre Messmer au croisement du militaire, du colonial et du politique

24.00 

Sous la directon de François Audigier, François Cochet, Bernard Lachaise et Maurice Vaisse

Alors que Pierre Messmer représente incontestablement une figure importante de l’histoire politique française contemporaine, il est au fond peu présent dans la mémoire nationale, si ce n’est en Lorraine. Pierre Messmer n’a pas non plus vraiment suscité l’intérêt des milieux scientifiques. Si d’autres grands gaullistes comme Michel Debré, Georges Pompidou ou Jacques Chaban-Delmas ont déjà donné lieu à des colloques, ouvrages et articles, Pierre Messmer a été négligé par les historiens. Cette lacune surprend dans la mesure où l’intéressé a marqué les quinze premières années de la Vème République gaullienne puis pompidolienne, d’abord comme ministre des Armées, ministre des Dom-Tom puis Premier ministre. Pierre Messmer a mené plusieurs « batailles » sur différents terrains, à différentes échelles et lors de différentes époques : bataille de la France libre (de Bir Hakeim à la campagne de France), bataille de la colonisation puis de la décolonisation (de l’EFOM au Cameroun), bataille du gaullisme (de la défense
de l’héritage à la défense de la mémoire), bataille de la Lorraine (de Sarrebour au Conseil régional), bataille de la culture (de ses mémoires à l’Académie). Le personnage est donc multiple tour à tour militaire, colonial, homme d’État, militant, élu local, écrivain. Cet ouvrage collectif dessine les contours d’un personnage plus complexe qu’il n’y paraît, inscrit certes dans la fidélité à un passé (la France libre) et à une cause (le gaullisme), mais qui resta toujours pragmatique.

16 x 24 cm – 512 pages
ISBN: 978-2-36013-092-4

Nouvelle commande du site