Jours tranquilles à Ramallah

15.00 

Gilles Kraemer

Parce qu’il parle allemand, Gilles Kraemer est envoyé en poste à Ramallah, en Cisjordanie !
Le ministère français des Affaires étrangères lui confie, en 2004, la direction du tout nouveau Centre culturel en partenariat avec l’Institut Goethe. Pendant trois ans, de la mort de Yasser Arafat aux préparatifs de la « Conférence de paix de la dernière chance » à Annapolis, il découvre les ambiguïtés de l’histoire immédiate. Surtout, il rencontre une société palestinienne insoupçonnée, vivante et inventive malgré ses propres archaïsmes et la dureté de l’occupation de l’Etat hébreu qui ne laisse pas indemne d’ailleurs la société israélienne.
Sans chapelle ni tribu, l’auteur s’applique à dépeindre les caractères et les situations où le tragique le dispute souvent à l’absurde. Le Candide de Voltaire qui visiterait le royaume du père Ubu…
Avec un style plein d’humour à la manière d’un Lawrence Durrell dans ses chroniques diplomatiques, il rapporte l’information qui se cache derrière l’information et retrouve ce que les grands médias – faute de temps et d’attention – omettent dans leur couverture sur ce conflit sans fin : l’immuable pulsion de la vie.
Un témoignage de toute première main.
Gilles Kraemer, 42 ans, est docteur en Sciences de l’Information, chargé de cours à l’Université Paris-Sorbonne (CELSA) et à l’Institut d’études politiques d’Aix-en-Provence. Tour à tour journaliste, enseignant, chercheur, diplomate, il développe une expertise dans le domaine des médias, du monde arabe et des questions euro-méditerranéennes. Il est notamment l’auteur de « La presse francophone en Méditerranée » (Ed. Maisonneuve & Larose, 2001).

12 x 17,5 cm – 203 pages
ISBN: 978-2-914214-62-9

Nouvelle commande du site